mardi 27 septembre 2016

Trail des Aiguilles Rouges : technique mais splendide !

Un peu plus de 2 mois après le retour des USA et de la fabuleuse Hardrock 100, il était temps de ressortir le short à fleurs roses  (complètement délabré) et de remettre un dossard.. ça fait déjà un moment que j'ai faim de dossard!! 

J'avais été tiré au sort pour ce Trail des Aiguilles Rouges du côté de Chamonix dans ce magnifique massif aux pieds du Mont blanc.. 
Je ne suis pas spécialement entraîné pour mais cava être une belle balade et ça s'annonce bien technique avec ce beau ratio de 51km pour 4000m de dénivelé positif.
je retrouve une amie Marion la veille, et on va partir ensemble!




Chamonix - 4h30 du matin, il fait relativement bon au départ, je croise mon pote Cédric, venu pour me voir et m'accompagner un peu plus tard un bout sur le parcours (chut!!).


Départ donné, après 3km de plat sur route, on entre dans les bois et hop c'est partit pour une première bonne montée, pas trop technique, on est les uns derrière les autres, tout le monde se suit, je pars cool comme à mon habitude, avec Marion devant qui a dû mal à être lenteeeee hihi !! Cette première montée de 600m D+ en 3km faite, on redescend un peu avec quelques passages un peu plus technique, de racines ou cailloux, où Marion cavale comme un cabri, je suis derrière et on double les gens. Quelques parties montantes dans cette descente et on se retrouve au 11ème km à 1150m d'altitude près à partir pour une longue montée de 5km et 1100m positif. On est tous les uns derrière les autres toujours, j'ai toujours mon rythme modéré que je vais tenir toute la montée sans me fatiguer ni être trop essouflé. 




Marion décrochera un peu sur la fin... Pendant la montée on observe le soleil qui se lève, avec le paysage qui change de couleur de minutes en minutes, c'est splendide vraiment !! Il fait vraiment pas chaud là haut, je ne m'arrête pas !

1h30 pour cette portion, avant d'attaquer une petite descente où ça y est c'est bien technique avec des cailloux partout qui ne laisse aucun répit pfffffff ça promet. Je suis à l'aise dans ces parties et je double un peu. Et là, hop hop hop je retrouve mes potes Gaetan et Cédric, tooooop cooool !! Cédric part avec moi et me suit, on va pouvoir discuter et rigoler un peu !
Et nous voilà au pied d'une nouvelle montée de 400m D+ qui va jusqu'au Brevent. On monte tranquille, toujours en gestion. 

J'arrive au Brévent avec un impréssionnant ratio de 20km pour 2100m de dénivelé positif, il est où le plat ???? Il ne fait pas chaud, j'ai les mains gelées !!
Aller, il est temps de se faire plaisir en descente, effectivement c'est toujours technique comme il faut, les premiers passages avec des cables et mains courantes mais où il y a la queue alors bein je passe en freestyle à côté et je kiiiiiffff ces parties là, yihouuuuu !! 



Cedric est toujours derrière moi, et il va me laisser à Planpraz pour redescendre, Merci d'avoir été làààà, trop cool !! 
Il est temps de regrimper un peu, j'essaye de gérer les montées pour envoyer du pâté en descente. Il fait bon au soleil, on est face au Massif du Mont-Blanc, on voit la Mer de glace, enfin c'est assez magnifique !! 
Je passe au Col des Glières, puis à nouveau je carbure dans la descente et double plein de gens !! yihouuuuuu, je suis biennnnn, c'est cooool mais je suis extrêmement vigilant avec ce terrain technique, des cailloux partout = mes chevilles un poil fragiles ces derniers temps, ça serait balooo !! 

Passage à l'Index, toujours magnifique et bientôt l'heure d'attaquer la longue descente sur Argentière... 1100m de descente sur 5,5 km en single, tout très tehnique sans jamais de repos, ça va déjà commencer à bien m'user la cacahuète comme il faut. Au début de la descente je croise un gars dans l'autre sens qui me dit bonjour et "il y a 6km de descente ", 2min plus tard, j'entends raisonner "Frédéric... le Frédéric qui connaît Marion ?".. euh oui oui "c'est Nico... félicitation pour la Hardrock.. je vais chercher Marion, on se retrouve ce soir"...

Physiquement je suis bien, pas mal aux jambes, mais je respire assez mal et j'ai régulièrement des points de côté, ça m'enerveeeeeee, je suis plus essouflé qu'en montée !! Mais j'ai encore double pas mal de monde... et passé de 315ème au 1er pointage à 214ème ici à Argentière au km 37 ! bien.. bon je m'en fou royalement, mais ça montre que je gère pas trop mal jusqu'ici. Content d'avoir croisé Claire aussi juste avant d'arriver à Argentière, 3 minutes de discussion qui réconforte un peu !

Je crois même possible un improbable moins de 10h au final... Je mettais dit que je devrais être aux alentours de 11h, la moyenne de d'habitude du milieu de peloton... Je prend 10min de pause ici, assis pour souffler un peu, manger un peu, boire tranquillement.. je repars bon rythme mais en gérant et en me disant que je vais essayer de carburer pour monter aux Posettes (pour que moi je me dise ça sur un trail, je peux vous dire que j'étais sur le cul tout seul à me dire ça !!!) Donc avant la vraie montée, une autre petite montée pas longue, puis un faux plat où je cours à l'économie et puis la descente sur Le Tour.

Je suis au km 40, il reste en théorie 11km, dont une montée de 4km et 700m de D+ et je suis en 8h20. Et là je me dis que c'est mort pour les 10h, mais pas grave, j'essaye de donner un tempo dès le début de montée..... houhou, Fred se bouge un peu..... et bein accrochez vous, ça a duré... euhhhh.... aller..... 3min où j'étais un peu plus essouflé et lààààà, fais chier quoi !!!! Rien à foutre du temps, hop je ralentis et reprend mon rythme de touriste, et ça y est j'en ai marreeeeeeeeeeee !!! 

Physiquement, je suis toujours bien mais la tête a lâchée.... c'est un supplice cette montée, j'en ai ras le cul !! Je me fais doubler par plusieurs personnes et je suis content d'arriver en haut !!! 



Plus que de la descente (il parait) !! 
Je ne suis même plus motivé à descendre à bon rythme, je me laisse aller comme un gros tas, ça me soul...
La fin est longue dans ma tête, surtout que juste avant l'arrivée, on se tape 1,5km de vallonnée à descendre, montée sans arrêt, j'en peux plus !!! et enfin j'arrive sous l'arche que je passe en 10h47... Pour 52,5km et 4100m de dénivelé positif.







Pour être technique, c'était technique... Je suis tout de même content de mon temps et de ma gestion.
Content d'avoir partagé un bout avec Marion (qui arrivera en 11h23, pas mal pour une parisienne!!) et avec Gaetan et Cédric, merci à vous surtout Cédric d'avoir fait un bout avec moi...

Ça se terminera par un repas sympa à chamonix avec Marion, Nico, Marie et l'inusable Jean Michel qui nous a rejoins après son arrivée.. 

Next..... Trail de la Sente Aux Moines en Normandie le 16 octobre.... à moins qu'il y en ai d'autres entres 2....

#trailtheworld #runningplanetgeneve #acbarentin #traildesaiguillesrouges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire