lundi 22 juillet 2013

Montée du Nid d'Aigle : cooooooool




Une semaine après mes 50km et mon insolation, je me lançais dans la montée du nid d’aigle, 19 km et 1900m positif.. presque que de la montée ! L’inconnu. 

Je dors sur place au parc thermal du Fayet à Saint Gervais, au pied du petit tramway du Mont Blanc. Réveil, il fait ciel bleu, mais on est dans l’ombre et il ne fait pas très chaud. Le départ est donné à 8h30. On part en faux plat montant sur quelques mètres et bimmmm les jambes sont lourdes ! oh putain ! Bon après presque 1km de plat ou ca va… heureusement, puis on attaque un mur direct dans la forêt, ça bouchonne très légèrement mais ça passe. Les jambes sont…. je ne sais pas, je marche, je suis les gens. Puis très vite on va alterner marche en monté, course sur plat, tipa tipa en montée qui se coure et quelques petites descentes pour mieux remonter. On est en forêt. Je suis pas mal, je relance bien sur les parties qui se courent. Et pour conjurer le mauvais sort, j’ai remis…… ma visièreeeeeeee de malheur et d’insolation !!!! humhum..... no commentazzzz

Bon on continue, on coure beaucoup, pas mal de plat, faux plat jusqu’au 12ème kilomètre, en passant par le centre de Saint Gervais, on fait un peu de route, je suis toujours bien, on ne monte pas beaucoup, je me dis que la fin va être pentue.

Puis ça y est on rentre dans la montagne, on s’éloigne des routes, le chemin monte, et je marche, comme tout le monde. Je remonte pas mal de coureurs, je marche bien, j’arrive à relancer en courant quand la pente n’est pas trop grande. Le soleil est là, les jambes aussi, il fait bon, c’est top ! En effet, les 4 derniers kilomètres sont pentus mais ça passe bien. Je n’ai rien pris en ravito sur moi, pas moins de 7 ravitos sont étalés sur le parcours, ça suffit largement. Je ne mange rien pendant toute la montée, et cette fois ci c’est par choix pas par insolation, bref ! 

Je rattrape sans cesse du monde, c’est motivant. Les jambes tirent un peu sur la fin, j’ai un appel de crampes au mollet gauche mais ça passe, les quadri fument mais je les oblige à avancer !!! On dépasse enfin les arbres, pour découvrir le paysage… magnifique avec devant en haut le glacier de Bionnassay éblouissant, et tout en haut on devine le nouveau refuge du Gouter et quand on se retourne, la belle vallée !!! Je vois sur ma montre que je peux faire moins de 3h alors je ne traine pas sur la fin. Et résultat, je franchi la ligne repéré par le speaker avec mon short rose hawaien en 2h50 bien contennnnnnnnnnt, 135ème/340 !! L’endroit est sympa, soleil, du monde !! je me pose trop bien.
Et c’est l’occasion de redescendre par le mythique tramway du Mont Blanc…. Bon c’est coool mais 1h30 dans une fournaise de 50 degrés, la fin était longueeeeeeeeee !!!
Encore une belle courseeeeee ! oyé oyé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire