dimanche 25 novembre 2012

Bilan 2012



Alors que je viens de reprendre l’entraînement par une petite séance de streetstepper, après avoir réussi mon défi de fin d’année,  il est temps de faire le bilan de l’année 2012.
Une année 2012 que l’on peut scinder en deux parties, la première partie quand j’étais encore du côté de la Normandie et l’autre que j’ai effectué du côté d’Annecy et qui marque un véritable tournant.
La première partie n’est vraiment pas intéressante, la motivation pour s’entraîner en Normandie n’étais pas très souvent là, le mauvais temps étant pour beaucoup. Pourtant j’avais tout de même eu quelques élans de motivation par moment, avec des bons enchaînements d’entraînements mais qui ne duraient jamais très longtemps, même jamais plus de 2 semaines. J’étais très irrégulier, c’est le moins qu’on puisse dire…
L’année avait commencé fin janvier par le raid hivernal du Raid Normand, deuxième participation à cette épreuve d’orientation nocturne avec Raphael et Justine, qui s’est passée difficilement, surtout sur la fin entre le froid, la nuit, on ne trouvait plus les balises mais nous terminons quand même nos 55km au petit matin. Le mois de mars avec 2 trails régionaux que je passe difficilement, pourtant « seulement » 23 km au trail des sept mares que je termine péniblement et à peine 30 km au trail des aiguilles aliermontaises où je suis mieux mais dur sur la fin. Début avril, j’étais à la première édition du Caux Austreberthe Trail qu’organise mon club de l’AC Barentin. Epreuve très original que j’ai voulu faire de l’intérieur : 4 étapes en 2 jours avec un contre la montre. J’ai été surpris par ma vitesse et ma capacité à enchaîner les étapes, même si la dernière (comme tout le monde je pense) a été difficile. Fin avril je suis venu en repérage 2 semaines ici, à Annecy, où j’ai enchaîné les sorties rando-courses et dénivelé qui m’ont fait un bien fou. Et rien qu’en 2 semaines et 5 sorties de dénivelé, j’ai vu une progression. Bon et gros hic en ce début de saison, grosse entorse du genou sur le 3000m steeple des interclubs (grrrrrrrrrrr) pile poil 3 semaines avant la grosse course de l’année : la Maxi Race d’Annecy fin mai, ses 90km et 5000m de dénivelé positif. Repos total pendant ces 3 semaines d’avant la course et je me pointe sur la ligne dans l’inconnue totale. Etonnamment je n’ai pas eu spécialement mal au genou, mais je m’arrête sagement au 60ème kilomètre, complètement épuisé. Ca reste mon seul abandon sur une course jusqu’à maintenant. Après ça, ça a été repos pour changer, jusqu’au 23 juin où je me présente au trail du Raid Normand que je fais en relais avec Raphael. 15km chacun et un podium à la clé… oui oui premier podium en trail ce qui n’est pas près de se reproduire (sur le plan perso). Heureusement qu’il n’y avait que 12 équipes hihi. C’était ma dernière course en Normandie.
Début juillet, l’heure de la nouveauté et du développement. Changement de vie, de région, de cadre, de boulot, de climat et d’entraînement. Et oui, je démarre à fond avec 5 entraînements en 5 jours, enfin je ne parlerais pas d’entraînements à proprement dit mais plutôt de sorties « balades » découvertes et formatrices. J’enchaîne directement avec une épreuve que je découvre : le kilomètre vertical. Une course de 3,5km (bahhh c’est rien), mais 1000m de dénivelé positif passant de 1100m à 2100m d’altitude. Aie aie aie ça pique. Pas forcément les jambes mais le souffle et cardio à fond les ballons. Un challenge et un KV toutes les 2 semaines, je vais en faire 4 durant cet été 2012 passant de 59’ au premier à 53’45 dès le troisième. Je cours un peu moins sur la suite de juillet, j’alterne avec du streetstepper (formidable engin ressemblant à un vélo sans celle ou on fait du stepper en se promenant à la vitesse d’un velo et qui fait énormement travailler) et de la rando. Mais je termine juillet avec 82km de course à pied et 5500m de dénivelé positif, 114km de streetstepper, et 3 randos, 31km et 2100m de D+.
Début aout, je me lance sur le Courchevel X’trail et je termine les 45km et 3000m de D+ en 7h50. Mon dieu que c’est dur les vraies trails de montagne hihi !!! va falloir que je m’y habitue. Mon meilleur temps (les 53’45) sur le KV se fera d’ailleurs 3 jours après ce trail. Sur le mois d’aout, je ne cours pas une seule fois mais je fais beaucoup de streetstepper et randos, avec quelques visites de la famille à Annecy avec mon cousin une semaine et ma sœur une semaine. Ma sœur que j’ai emmené sur le dernier KV que je fais sans trop de motivation de me faire mal. Au final sur ce mois d’aout, 174km de streetstepper, 40km et 2900m D+ de rando et ma première fois en vélo de course où j’ai monté le col de joux plane. J’ai kiffééééé le vélo de route, ça roule tout seul, trop facile le tour de France yihouuuu.
Au contraire de ce mois d’aout, en septembre je fais presque que de la course (ou rando-course), et oui il faut que je prépare le défi qui m’attend. Je suis pas mal, je vois vraiment les progrès que je fais, une musculature qui change un peu à cause du dénivelé, je fais de grosses sorties avec par exemple un aller retour de Talloire en haut de la Tournette soit 20km, 1800m de D+ qui te pète bien les jambes. Je fais quelques séances de vitesse également car ma progression passe également par là. Au total, 157km et preque 10000m de D+de course à pied, 50km et 3400m D+ de rando (oui oui, chose que j’aurais mis 8 ans à faire en Normandie hihi).
En octobre, je continue sur la même voie, avec beaucoup moins de dénivelé tout de même, et des séances de qualité. Début octobre, je vais sur le trail des Glières en préparation des Templiers. 48km et 2800m D+, 7h39 sous la pluie, dans la boue ce que j’ai vraiment apprécié (pour une fois). Après je n’arrête pas mais je diminue le volume jusqu’au Templiers et la première étape de mon défi.
Un défi que je réussi et qui termine bien mon année et mes 5 premiers mois en Haute Savoie.
Une année 2012 où j’ai fais 15 trails pour un total de 476km et 22000m de dénivelé positif, presque le même nombre de kilomètres qu’en 2011 (460km) mais un dénivelé plus important (10000m D+ en 2011). Cinq mois en Haute Savoie où j’ai fait 335km et 18000m de D+ de course à pied, 326km de streetstepper et 142km et 10000m D+ de rando.
La vie sportive est vraiment différente ici, je compte en profiter à fond pour continuer ma progression, à mon rythme. Cet hiver sera consacré à beaucoup d’autres sports que la course à pied avec du roller, du streetstepper, du ski alpin, du ski de rando ou de fond et des randos en raquettes à neige. Et une réflexion personnelle sur la course à pied et son évolution.
2013 sera chargé en (beaux) trails et en défis ! go go go !! à suivre…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire