vendredi 10 août 2012

KV acte 3 !


Remettre le bleu de chauff 3 jours après mon 45km du dimanche était un peu l’inconnu même si je n’ai pas eu courbature après le Courchevel X’trail. Mais l’envie était plus forte que la raison ce mercredi soir pour mon 3ème kilomètre vertical de Manigod. Il fait beau, il fait bon, au pire ça sera une balade je me suis dis mais il faut dire qu’avant la course, je me sens bien et je le sens bien.

Même rituel que d’habitude, même endroit, même parcours, le briefing, puis la descente avec tout les concurrents 300m plus bas à Comburce à 1100m d’altitude. On descend par le chemin que l’on monte, et pas besoin d’échauffement, la descente nous travaille bien les jambes déjà. 
Le départ est donné, je pars en courant, un peu comme la dernière fois. Les premiers mètres sont difficiles, et les jambes mettent quelques minutes à chauffer. Après je marche, comme tout le monde. J’ai testé une nouvelle technique dimanche sur le 45km avec les bâtons et au lieu d’alterner droite/gauche comme en marche nordique, et bien je les utilise simultanément et  je dois dire que j’ai trouvé ça plus efficace. Je fais donc cette même technique dans la montée. Je suis pas mal, je boucle la première partie (celle qu’on descend pour prendre le départ de la course) très légèrement en avance sur mon temps de la dernière fois. Les 400m de plat font du bien, un petit verre d’eau à la ferme avant d’attaquer les 2 tiers restant sans le moindre répis. Je monte bien, je n’ai pas mal aux jambes mais je suis plutôt limité par le souffle, c’est une épreuve très très cardiaque ! Comme prévu, je sens que mon 45km est bénéfique dans les jambes ici. Je passe au début de la 3ème partie (la crête) avec un peu plus d’une minute d’avance par rapport à la dernière fois. Je ne savais pas si j’allais tenir ! Je gère donc la crête qui est quand même un peu moins pentue que les 2 premières parties mais plus technique avec des marches de terre, des rochers. Je sens que je peux accélérer mais que si je le fais, j’aurais du mal à la fin, donc je préfère attendre et garder un rythme correcte jusqu’à la fin. La fin est difficile, je regarde ma montre sur la fin et vois que je suis pas loin du temps de la dernière fois et que je peux faire mieux. J’essaye vaguement de courir un peu mais je ne fais que 5-6 foulées et je remarche. J’accélère la marche sur la fin et je franchi la ligne en 53’45 soit une minute de mieux qu’il y a 15 jours. Je suis content, je continue à progresser ! 55ème sur 130.
Place aux 700m de dénivelé négatif de descente, c’est presque plus dur que la montée !! Et en bas ravito, je me change et après c’est le buffet, un buffet très copieux avec charcuterie, chips, boissons, pizzas et quiches avec tout le monde, dans une bonne ambiance. J’y suis très bien ici ! Dernière manche dans 2 semaines le 22 aout et j’espère y être !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire