mardi 31 juillet 2012

KV acte 2


Deux semaines après mon 1er kilomètre vertical, me voici de retour à Manigod ce mercredi 25 juillet, même endroit, même parcours (sans le tour de qualif) et plus d’inscrits puisque nous seront 160 au départ.
Les grandes stars ne sont pas là, ça ira moins vite devant et le niveau sera plus homogène.
J’arrive en avance sur place, il fait beau et très chaud dans la vallée, du coup ici au col de Merdassier à 1400m d’altitude, il fait bon. Petite balade dans le village et attente du départ.
Le briefing se fait à 18h45, comme la dernière fois, Christophe Assailly nous raconte un peu le profil et les quelques consignes puis nous partons tous ensemble dans un petit village plus bas dans la montagne et descendons 300m de dénivelé en un peu plus de 1km, c’est très pentu et on se demande toujours comment on peut monter cela par la suite.
Il fait chaud, le soleil est là et le top départ est donné à 18h55. Je suis sur la fin du peloton et je décide de partir plus vite que la dernière fois. Sur les premiers dizaines de mètres, on peut courir un peu, donc je pars en petites foulées puis très rapidement impossible de courir, donc je marche mais je marche en rythme, bien plus vite qu’il y a 2 semaines. La fréquence cardiaque est quasiment maximale, le souffle est court et mes jambes ont du mal à se mettre en route. Je passe avec 2min d’avance à la ferme après le premier tiers de la course, les 300m de plat ou l’on peut courir font du bien, la foule est présente, et le petit gobelet d’eau bien appréciable juste avant d’entamer la 2ème partie, un mur tout droit dans la plaine. Cette partie est dure, pas possible de courir évidemment, elle fait mal aux jambes, heureusement que j’ai mes bâtons qui m’aident beaucoup, je fais des petits pas, c’est dureeee et j’ai l’impression d’avancer moins vite. Je ne regarde pas souvent vers le haut, et puis j’arrive vite à la petite cabane qui signifie la fin du 2eme tiers. Le reste se fait sur la crête, c’est un peu moins pentu, mais avec beaucoup de rocher, de grand pas à faire. Je suis plus à l’aise. J’ai envi d’essayer d’accélérer mais bon je préfère attendre et maintenir mon allure jusqu’en haut. Je rattrape quelques concurrents dans cette 3eme partie. La fin est difficile mais je m’accroche et je franchis la ligne en 54’45 soit 4min de moins qu’il y a 2 semaines. Il y a un moment pendant la course où je pensais faire mieux, mais je suis bien content de ce temps tout de même ! La descente des 700m négatifs se fait tranquillement, sans avoir mal aux jambes… presque frustrant hihi
Petit ravitaillement, petit buffet après les remises de récompense et je repars de Manigod à 21h, content. Acte 3 dans 2 semaines le 8 aout :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire